GaySite, les sites pornographiques gays francophones

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 12 avril 2011

Le petit cul du métro

Depuis les attentats parisiens dans les annĂ©es 1990, et ayant Ă©tĂ© dans le RER qui suivait celui qui a sautĂ© Ă  Saint Michel, j'ai tendance Ă  me mettre en tĂȘte des rames plus qu'Ă  l'emplacement le plus adaptĂ© sur le quai pour sortir de celui-ci Ă  ma station de destination. ForcĂ©ment, ça me fait marcher sur les quais inutilement, mais aprĂšs tout, un peu d'exercice, ça forme la santĂ©.

Il se trouve qu'hier soir je devais manger avec des potes sur Les Halles. Je les ai rejoints par la ligne 11 depuis République et ai profité d'un vivier de jeunes mecs bien fichus pour déroger à mes habitudes de positionnement.

AprĂšs tout, que je sois en tĂȘte, en queue, entre les deux ou dedans, ça changerait probablement pas grand-chose si un abruti dĂ©cidait de tout faire sauter, mais bon, la superstition...

Me voici donc coincé entre 5 jeunes étudiants en vacances, sortis pour boire un verre avant d'écumer les boites à la recherche de quelque nana désireuse de goûter à leur sexe pour la nuit... ou plus si affinité. Une sensation plutÎt agréable: le soleil et la chaleur étant de retour ils n'étaient pas trÚs couverts. Jeans, pantacourt, tee-shirt ou chemise à manches courtes sur corps de jeune éphÚbe plutÎt grand et bien taillés quoique relativement minces. De beaux minets que l'on apprécie dans les films des studios d'Europe de l'est et chez quelques frenchies.

N'ayant pas pour habitude de violer qui que ce soit, je me suis contenté de les mùter pendant le trajet, mais plus l'un d'entre eux que le groupe. Il était carrément miam et m'est avis qu'il n'était pas en chasse que d'une nana... un mec aurait sans doute été aussi à son goût.

Tout ce petit monde, moi inclus, est descendu à l'HÎtel de Ville et a donc pris l'escalator, en file indienne, pour monter les trois étages jusqu'au sous-sol de la station. Je suis resté derriÚre le groupe, avec une vue directe sur le fessier rond et ferme de celui qui me plaisait le plus...

PassĂ© quelques instants Ă  l'avoir dans mon champ de vision, il s'est passĂ© une main sur les fesses, comme pour se gratter ou se cacher... ou comme une invitation Ă  y mettre la mienne ?

J'avais déjà de quoi m'amuser pour la soirée, du coup je n'ai rien tenté, mais il faut que je me réimprime des cartes de visite. Subtilement glissées dans une poche de veste, de pantalon ou dans une poignée de main, ça fait toujours un contact potentiel pour un plan cul ou quelques amuses gueules.

Je vous dis tout ça parce qu'il s'est touché les fesses alors que je le regardais en m'imaginant avoir une main sur chaque fesse, les lui écartant pour lui lécher la rondelle avant de lui enfoncer mon gros zob dans le cul...

Ce qui est rigolo, et l'Ă©tĂ© va vous aider Ă  le vĂ©rifier par vous-mĂȘme, c'est que le regard a une force importante sur les gens. Si on regarde quelqu'un avec insistance, il va se sentir gĂȘnĂ©. Si on regarde un hĂ©tĂ©ro en le parcourant de haut en bas, il va avoir tendance Ă  se toucher la bite ou se la remettre en place... et mĂȘme lorsque la personne que l'on observe ne nous voit pas, elle peut sentir notre regard... et se toucher Ă  l'endroit que l'on observe avec insistance.

Faites le test par vous-mĂȘme, vous verrez, ça marche presque Ă  tous les coups.

Par contre, Ă©vitez de mĂąter quelqu'un avec un grand sourire si c'est une brute Ă©paisse ou un zyva, il aura tendance Ă  se sentir agresser et Ă  riposter par la violence (sa seule mĂ©thode d'expression). Ce serait dommage de vous faire casser la gueule (Ă  dĂ©faut du cul) juste pour avoir regardĂ© quelqu'un, non ?

mardi 5 avril 2011

Le pompier du métro que du bon !

Tout Ă  l'heure j'ai fait un aller-retour en mĂ©tro et je ne peux que m'en fĂ©liciter !

A l'aller, rien à signaler. Le lot habituel de touristes et de travailleurs décalés, quelques enfants, et des lycéens qui n'avaient pas sport mais étaient en tenue pour s'y rendre car ils venaient de l'apprendre.

Au retour, pas grand chose Ă  signaler si ce n'est ce beau pompier en uniforme qui devait ĂȘtre en transhumance entre la caserne et chez lui ou entre deux casernes.

Si on ne regarde pas l'uniforme, c'Ă©tait un mec classique, bonne bouille, mais sans plus, dans la moyenne haute je vais dire.

Ce qui a exceptionnellement attiré mon regard, c'est son uniforme de sapeur pompier de Paris. Il lui allait comme un gant tandis qu'il a passé le trajet à jouer sur son iPhone.

Debout, appuyé contre la porte, laissant entrevoir des formes plus que généreuses tant au niveau du torse que de l'entrejambe, il respirait la santé et la force tranquille de quelqu'un qui est bien dans sa vie.

Comme il est descendu avant moi, j'ai eu le plaisir de pouvoir Ă©galement admirer son cul musclĂ© et franchement, j'aurais bien mordu dedans !

La RATP devrait lancer un mouvement positif pour Ă©gayer les trajets des voyageurs gays : un pompier bien gaulĂ© dans chaque wagon de mĂ©tro. Ca changerait un peu l'ambiance tristounette de ces derniers mois et qu'est-ce que ce serait bon !

lundi 4 avril 2011

Mieux que sodomiser, faites vous roger !

Bin, oui, c'est le titre de ce films porno tout droit venu d'Afrique du Sud (pays qui m'Ă©tonnera encore longtemps je crois).

RogerEd !

Kurt Rogers rogerise ses partenaires d'un film...

Est-ce que ça veut dire qu'il les converti Ă  quelque chose ou tout bĂȘtement qu'il se les tape ? Je ne le sais pas, mais si vous avez vu le film "Rogered!", je suis preneur de votre avis.

N'empĂȘche, ce Kurt Rogers, tout tatouĂ© qu'il est, il sait aussi bien jouer de la bite que se faire bouffer le cul, donc ça doit pas ĂȘtre une mauvaise chose de se faire rogeriser, vous ne croyez pas ?

Si un Roger lit ce billet, qu'il se manifeste et donne aussi son avis sur la question ! AprĂšs tout, c'est peut-ĂȘtre pas liĂ© Ă  Kurt... tous les Roger sont peut-ĂȘtre de bons coups prĂȘts Ă  convertir n'importe quel mec au sexe avec eux ?

mardi 15 mars 2011

L'hécatombe continue

AprĂšs la librairie gay Lire Gay qui fermera prochainement ses portes et fait des promos monstres pour liquider son stock, j'ai appris ce matin que le magazine Pref Mag arrĂȘtait Ă©galement son aventure.

M'est avis que les commerces gays ou la littérature / presse ont un peu de mal en ce moment et que Internet et les appareils numériques en tout genre vont contribuer à tuer tout ce qu'on vendait ou lisait sur du vrai papier.

Dans un sens, c'est mieux pour les forĂȘts, mais est-ce vraiment une avancĂ©e, je n'en suis pas certain (aprĂšs tout la fabrication et la destruction des produits Ă©lectroniques ont un bilan Ă©cologique gĂ©nĂ©ralement mauvais). Une chose est certaine, le marchĂ© gay Ă©tant quand mĂȘme ridiculement petit, ça ne va pas s'arrĂȘter lĂ , et TĂȘtu a de la chance d'avoir le soutien financier qu'il a depuis ses dĂ©buts.

lundi 14 mars 2011

Double ou triple sodomie ? pourquoi pas aprĂšs tout !

En discutant la semaine derniÚre avec des potes devant un "bon" hamburger en fin de nuit, on en est à parler sexe et cul. Logique, entre PD désireux de faire quelques rencontres dans les heures qui suivent afin de tirer un coup. Un vendredi soir tout à fait normal donc...

Et bien quand on parle cul chez Mc Do, on ne se contente pas de dĂ©crire les fesses des mecs qui nous plaisent. Non, on parle plutĂŽt des pratiques extrĂȘmes qui nous ont plu ou pas dans les semaines prĂ©cĂ©dentes.

On en est donc venus Ă  parler d'autofellation et de multi sodomie.

Pour l'autofellation, y a rien Ă  en dire : on a tous envie de pratiquer et trĂšs peu d'Ă©lus y arrivent. C'est dommage, mais d'un autre cĂŽtĂ©, ça permet de se branler en les voyant faire ou de les aider Ă  pratiquer leur sport intime favori.

Pour la sodomie, je ne vous fait pas de dessins. Un mec qui en prend un autre, on le fait tous (en tant qu'actif ou passif) et au final on aime tous ça quand c'est bien fait. De temps en temps on pousse le vice jusqu'Ă  vouloir mettre deux bites dans un cul et ça devient une double sodomie. Mais voilĂ , c'est dĂ©jĂ  trĂšs compliquĂ© Ă  faire !

Je ne sais pas si vous avez pratiqué, moi j'ai déjà joué à ça (des deux cÎtés du préservatif d'ailleurs) et j'ai pas vraiment aimé, enfin, si, mais c'était bizarre.

En tant que passif, se prendre deux bites dans le cul, c'est dĂ©jĂ  arriver Ă  se contorsionner de telle sorte qu'on puisse avoir deux mecs derriĂšre soi. Le plus simple, c'est de s'empaler sur la bite dressĂ©e d'un mec allongĂ© sur le dos, face Ă  lui, puis de laisser le second s'insĂ©rer par l'arriĂšre. Son ventre contre notre dos. Ensuite, soit on bouge, soir c'est le mec debout qui mĂšne la cadence. Le gars en dessous a intĂ©rĂȘt Ă  avoir la bite bien accrochĂ©e et assez longue pour pas sortir tous les deux coups de rein !

Vous l'aurez compris, c'est du sport... et ça tombe bien, le sport est bon pour la santĂ© ! Mais c'est pas forcĂ©ment gĂ©nial : on rĂ©flĂ©chit plus Ă  rester en position qu'Ă  prendre son pied et partager le plaisir que l'on ressent Ă  trois. Ou alors c'Ă©tait mon manque de pratique qui faisait ça.

En tant qu'actif, ayant une bite assez Ă©paisse, c'est pas pratique car faut bien dĂ©foncer le cul du passif, surtout si le troisiĂšme partenaire est Ă©galement bien montĂ©. Et puis il y a un autre soucis : les prĂ©servatifs qui coulissent l'un contre l'autre tout en limant le cul du passif.

Un prĂ©servatif contre un autre, mĂȘme lubrifiĂ©s, c'est jamais trĂšs bon ni trĂšs agrĂ©able. Ca chauffe, ça se dĂ©chire, en bref, c'est pas le pied.

Du coup, la double sodo, j'ai tentĂ© pour voir, mais je n'y joue pas tous les jours non plus. Surtout qu'il faut quand mĂȘme ĂȘtre Ă  trois avec un passif endurant au cul bien ouvert, ce qui ne se trouve pas partout.

Reste que mĂȘme seul ou Ă  deux, on peut tenter une double sodo : il suffit d'avoir les accessoires qui conviennent.

Seul, deux godemichés suffisent. Il faut une certaine dextérité, mais c'est jouable et en plus on peut en mettre un sur vibreur et laisser l'autre en manuel pour bien bouger en soi. En couple (ou à deux d'une maniÚre générale), il suffit d'un cul, d'une bite, et d'un gode. Rien de bien compliqué à trouver. En plus il n'y a pas les problÚmes d'acrobaties, puisque c'est l'actif qui mÚne la danse pour le plus grand plaisir du passif et le sien.

A l'occasion, faite l'essai si vous ne l'avez jamais fait jusqu'Ă  maintenant. Mais allez-y mollo quand mĂȘme, quand on n'a pas l'habitude, ça peut surprendre...

vendredi 11 mars 2011

Mettre un contenu en valeur

Autant la jaquette du film Battle Fuckers est pourrie (grise, avec les mecs qui bandent mou), autant les mecs de l'est qui y baisent devant la camĂ©ra sont Ă  mon goĂ»t !

Voyez vous-mĂȘme...

Blondinet Ă  casquette en pleine jouissance A voir ce jeune mec blond, une casquette sur ses cheveux bouclĂ©s, le torse dessinĂ© et le corps penchĂ© en arriĂšre, ne rĂȘveriez-vous pas d'ĂȘtre celui qui le pompe et lui tire tout le jus qu'il a Ă  offrir pendant sa jouissive extase ?

Jeune mec tatouĂ© assis en train de se faire pomper Et celui-ci, assis sur sa roue de brouette, mince aux cheveux courts mais la bite Ă©paisse, qui regarde le dessus du crane du mec qui le suce en le guidant avec ses mains. N'est-il pas sympathique ?

jeune mec tatoué enculant un autre mec Ou encore là, en train d'enculer celui qui le suçait quelques instants plus tÎt...

Ca ne vous donne pas une petite Ă©rection ? Et bien moi si : j'ai la bite bien dure dans le slip et ça me rappelle qu'il faut que 'en achĂšte des plus grands car mon gland dĂ©passe de l'Ă©lastique...

Et bien quand je vois la jaquette du film, je ne m'attends pas Ă  de telles pulsions sexuelles Ă©manant des images que j'y verrai... et pourtant, les mecs qui ont tournĂ© dedans baisent bien, jouissent bien, et me donnent vraiment envie de faire un tour dans les pays de l'est un de ces jours pour les y retrouver et partager des dĂ©lires sexuels entre mecs !

vendredi 4 mars 2011

Le commerce gay a du plomb dans l'aile ?

Un pote m'a dit tout à l'heure que la librairie Lire Gay se portait mal et avait décidé de fermer ses portes. Du coup ils font des promotions pour leur déstockage massif afin de liquider un maximum de stock.

Il m'est arrivĂ© de leur acheter quelques livres, mais essentiellement les bandes dessinĂ©es, des calendriers et des livres de photographies, rarement de romans puisque je lis peu. Je ne dois pas ĂȘtre le seul dans ce cas.

Cette nouvelle fermeture annoncĂ©e d'une librairie homosexuelle ne fait que me rappeler qu'il n'en reste plus que trois ou quatre en France (dont les Mots Ă  la Bouche, Ă  Paris) et que les libraires en gĂ©nĂ©ral ne doivent pas ĂȘtre au mieux de leur forme en ce moment avec la diminution progressive des lecteurs de livres papiers. Les gens prĂ©fĂšrent surfer sur le net, traĂźner devant la tĂ©lĂ© ou Ă  la rigueur acheter (ou pirater) des livres en ligne. En plus on trouve lĂ©galement des tonnes de livres gratuits si on sait oĂč chercher !

Tout ça pour dire que si vous aimez la lecture et appréciez les vrais livres, ceux avec du papier, que l'on peut utiliser dans les transports en commun sans craindre qu'on nous agresse pour nous les voler, et bien il y a des réductions jusqu'à épuisement total du stock sur cette librairie Internet.

J'en profite pour saluer l'Ă©quipe qui est derriĂšre la librairie Lire Gay et leur apporter mon soutien virtuel ;)

Bon courage pour la suite de vos aventures les gars !

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 >